Une "prise en soins" décisive avec les traitements et le suivi des cancers en ville

Catherine Cersiey

Les médias, les pouvoirs publics, les hôpitaux, les soignants doivent davantage parler des soins de support qui sont absolument essentiels pour les malades et qui vont devenir de plus en plus importants avec les nouvelles molécules qui sont désormais administrées en ville et non plus à l'hôpital. Les patients vont être traités en ville avec un accès aux soins de support qui sera beaucoup moins facile.
La question de ce nouveau parcours de soins doit réellement se poser, un parcours qui va englober les soins pendant les traitements mais aussi l'après cancer en pratique de ville. On parle beaucoup du "cure" et peu du "care", c'est la "prise en soins", que je préfère au mot "prise en charge", qu'il faut maintenant travailler et mettre en exergue.