L’accompagnement du patient ce n’est pas qu’en fin de vie

Dr Florian Scotte

84% des patients déclarent voir le médecin traitant dans le cadre de leur maladie ; cet interlocuteur est dès lors au cœur du suivi en ville*. Il apparait plus important que d’autres professionnels de santé, comme l'infirmière libérale ou le pharmacien, alors même que ceux-ci pourraient jouer un rôle clé, notamment dans l’explication des traitements. Les échanges d'information entre la ville et l'hôpital doivent se faire en symbiose, ils sont nécessaires pour que les malades ne soient pas isolés et trouvent des réponses complémentaires. Il faut aujourd'hui travailler tous ensemble, en multiprofessionnalité et en multidisciplinarité, au profit des malades et des soignants.

*2ème Baromètre AFSOS des soins oncologiques de support.